14 février.

 

Cinq mois s'étaient écoulés, et Luz semblait avoir élu domicile sur le canapé du salon depuis la terrible annonce de la mort de Maxime. Castiel ne s'attendait pas à ce qu'elle s'en remette rapidement. Cependant, il ne pensait pas qu'elle serait aussi ...amorphe.

Un mot de trop, et elle pleurait. Un regard échangé malencontreusement, surtout avec Castiel, et elle se retournait pour faire face au canapé. Une loque.  

 

Screenshot-721

 So now you're gone, and I was wrong
I never knew what it was like, to be alone

Maxime les avait quitté d'une manière un peu tragique qu'il n'avait pas compris vraiment. Une histoire qu'il aurait pu juger stupide et digne de figurer parmi les Darwin Awards s'il n'était pas si concerné.

Au nom d'une promesse faite à Luz, il aurait tenté de sauver la mère de cette dernière. Oui mais voilà, elle avait été tuée par tant de coups si violents qu'il n'aurait pu s'en sortir indemne. Et tout ça pour rendre Luz heureuse.

Autant dire qu'il avait raté son coup.

Elle avait sombré dans une espèce d'océan si profond qu'il lui semblait qu'elle atteignait le fond, et lui, eh bien... il avait perdu le contact.

Ou plutôt, elle le lui avait coupé.

 

Castiel se rappelait bien de la dernière fois qu'il avait dû affronter une situation pareille. Trop bien, même. Raison pour laquelle il n'avait pas envie de faire face à ça une seconde fois. Luz semblait proche de finir comme sa mère. Mais lui devait faire en sorte que les gosses ne finissent pas comme ses soeurs et lui-même. Encore qu'ils s'en étaient...Relativement bien tirés. Rosalya semblait épanouie. Et Iris, par le biais de ses jumeaux, avait un peu de joie de vivre parfois qui lui tirait le coin des lèvres.

Mais voilà. Lui, il ne savait pas y faire. Lui, il n'était pas Iris. Et il n'y arrivait pas. N'avait-il pas la force, ou même plus l'envie ? Peut-être un peu des deux.

Screenshot-723

 

 

Lucas, qui jusqu'ici jouait calmement dans le salon, vint timidement devant lui.

- Papa ? demanda-t-il d'une voix hésitante.

- Oui ?

- Il va revenir Max ?

 

Oh bordel. Cela faisait plusieurs fois que Lucas lui posait cette question, les yeux et la voix pleins d'espoir. Et il détestait devoir y répondre.

 

- Non Lucas, comme je t'avais dit, Max est mort. C'est à dire que...Sa vie s'est arrêtée, et qu'on peut plus le voir. Tu vois ?

 

- Mais maman, elle a dit qu'il devait revenir.

 

Evidemment. Castiel ne put s'empêcher de souffler. C'était ça le problème. Bien sûr que cette perte devait faire mal. Bien sûr. Surtout vu les liens qu'elle avait avec Maxime, dont il se doutait bien. Mais laisser les gosses comme ça...Les abandonner de la sorte. Les entraîner avec elle dans sa chute...C'était un scénario des plus catastrophiques.

 

Screenshot-725

 

Pendant ce temps, Léonie tentait de faire sourire sa mère, qui tourna vers elle ses yeux creux, impassible. Mission échouée, Léonie...Pourtant, elle ne se décourageait pas.

 

- Allez maman... souris !

 

Elle lui offrit un spectre de sourire en relevant à peine les coins de ses lèvres, avant de se détourner d'elle. Elle se sentait si rouillée.


On a Valentine's Day, on a Valentine's Day

- Les enfants, et si vous alliez jouer dans votre chambre ? dit soudain Castiel. Allez donc voir Lyuba !

 

Lucas et Léonie s'exécutèrent, et Castiel se tourna vers le canapé.

 

- Luz, entama-t-il, assis-toi, s'il te plaît.  

Screenshot-731

 

Elle le fit, mollement, comme si elle était devenue flasque. Il s'installa à côté d'elle, nerveux. Tout était si simple dans sa tête, mais rien ne voulait sortir. Rien. Le petit garçon voulait jouer l'adulte responsable, mais il n'en avait peut-être pas l'étoffe.

 

- Ecoute Luz...

 

Elle ne dit rien. Comme d'habitude. Qu'est-ce qu'il en avait marre.  

 

Screenshot-734

 

 

- Tu ... Je sais que ça a été difficile mais...'fin... vis à vis des enfants...

 

Il s'y prenait comme un manche et reprit en se maudissant :

 

- ... Tu devrais voir quelqu'un tu crois pas ?

 

- Non ! répondit-elle vivement.

 

Il en fut plutôt surpris. Certes, il avait eu une réponse comme il le désirait, mais...Il ne s'y attendait pas.

 

- Pourquoi ?

 

- Parce que personne ne peut comprendre.

 

Il savait qu'elle était dans un état lamentable et qu'elle ne se rendait pas compte, ou bien que lui-même ne se rendait pas compte, mais il ne pouvait s'empêcher de la trouver insupportable. Elle poursuivit, de sa voix désincarnée :

 

- Personne ne sait comment c'était entre Maxime et moi.

 

Elle aurait pu dire carrément qu'elle le trompait tant qu'elle y était. Bon sang, comme toute cette rancoeur leur explosait à la gueule.

 

- C'est pour ça que tu peux l'expliquer à quelqu'un qui pourra t'aider.

 

- J'ai...

 

 

 

Screenshot-736

 

Une petite tête surgit alors de derrière la table basse. Lucas était rentré dans la pièce sans se faire remarquer, et demandait maintenant leur attention.

 

- Qu'est-ce qu'il y a, Lucas ?

 

- Papa, maman...Pourquoi Lyuba elle a les yeux de Max ?

 

A ce moment, ce fut comme si le temps s'était arrêté. Et puis, Luz eut un rire avec des larmes dans les yeux. Castiel ne comprenait pas. Bien sûr qu'il se rappelait des pouvoirs dont disposait son épouse...Mais n'en ayant plus entendu parler depuis des années...Il assembla lentement les pièces du puzzle. Et puis deux hypothèses lui apparaissaient désormais, celle comme quoi son épouse était devenue cinglée au point de transformer les yeux de leur fille en ceux de son ami perdu, et celle comme quoi...non, il n'avait même pas envie de l'envisager.

 

- Luz c'est quoi ce putain de bordel, dit Castiel sans se soucier de la présence de l'enfant.

 

- Je suis fatiguée. Tellement fatiguée..., murmura-t-elle.

 

Elle se leva pourtant brusquement pour se rendre vers la chambre. Castiel lui en bloqua l'accès en se levant tout aussi vivement.

 

- Explique-moi ce qui se passe, putain. T'as fait quoi ?!

 

- Ça te regarde pas.

Screenshot-737

 

Son ton était soudainement empli d'une espèce de joie désespérée.

 

- Si. C'est mes enfants.

 

- Bah justement, non. C'est les miens, les siens, mais pas les tiens. En tout cas Lucas et Lyuba.

 

Il était horrible, se dit-il, il était horrible de voir ses doutes se confirmer. Ce genre de vérités ne s'appréhendaient jamais, et subsistait toujours ce maigre espoir d'un mensonge, même si on le voyait pas. Et quand ça pétait, putain ce que ça faisait mal.

Elle reprit, avec cette tristesse dans les yeux, et ce sourire énorme qui déformait ses joues.

 

- Tu croyais quoi ? Je l'aimais. Je l'aimais tellement et ça me bouffait et...Si t'avais pas été là, ç'aurait pu être lui. Tout aurait été tellement mieux sans toi.

 

Il la regardait, comprenant beaucoup trop bien ce qu'elle voulait dire. Et des putain d'émotions l'assaillaient, mais lesquelles ? Y en avait trop, un infini de sentiments qui se mêlaient dans un fouillis infernal qu'il ne parvenait pas à déchiffrer.

 

- T'as pourri ma vie. Tout ça c'est de ta faute.

 

Et comme elle disait ça, sa voix se secouait de sanglots, mais elle avait toujours cet ignoble sourire qui lui dévorait le visage.

 

- Dégage de chez moi, poursuivit-elle.

 

Screenshot-739

 

 

Elle avait pris un ton amer qui s'imprégnait peu à peu de fureur. Et il avait envie de décamper ouais. Non pas parce qu'il lui faisait peur mais...Il détestait ça. Et c'était ce qu'il faisait le mieux, fuir.

 

- Dégage de chez moi et ne t'avise pas de toucher à mes enfants, répéta Luz.

 

Il finit par tourner les talons, livide. Dans le couloir, il croisa Léonie. C'était sa fille à lui aussi, là, c'était sûr. Elle le regardait de façon si candide.

Screenshot-743

 

 

- Tu viens avec papa ? demanda-t-il doucement.

 

Il avait l'impression de vivre un putain de cauchemar, mais il devait assurer son rôle, il devait...au moins essayer. Elle ne comprenait pas, et le lui indiqua par un air intrigué.

Il s'accroupit pour lui faire face.

 

- Là tout de suite, tu restes avec maman ou tu viens avec papa ?

 

Il lui offrit un sourire tendre, parce qu'il avait l'impression qu'elle pouvait le sauver, à défaut que lui ne la sauve.

 

- ...maman, dit-elle.  

Screenshot-745

 

 

Il se mordit la lèvre, et se détourna sans un mot. Putain il avait tellement à encaisser qu'il ne savait même pas comment faire. Putain qu'est-ce qui venait de se passer...

 

I used to be my own protection, but not now

 


 

 

TOUJOURS AMOUR SUR VOUS  ♥

(btw Valentine's Day, LINKIN PARK)